L’éditorial de notre nouvelle présidente

Depuis Janvier 2015, l’association Services publics s’est donné une nouvelle présidente, Chantal Jourdan, préfète honoraire. Elle succède à Gildas Le Coz qui a tant donné à l’association comme secrétaire générale puis comme président.

Chantal Jourdan a signé dans la lettre n° 62 son premier éditorial qui est repris ci-dessous :

 

« Chers amis lecteurs,

Depuis sa création en février 1981, l’association Services Publics a été de tous les combats pour que les services publics soient traités à leur juste valeur, ici et là, partout sur notre territoire.

Comme le plus grand nombre de nos concitoyens nous savons, notamment en ces temps de crise, ce que représentent ces Services Publics qui remplissent, certes, une fonction technique mais incarnent aussi une volonté politique de bien et mieux vivre ensemble.

Notre association regroupe, depuis l’origine et dans une constante continuité, des praticiens spécialistes des métiers du Service Public, des chercheurs, des élus, des jeunes et des moins jeunes, des seniors expérimentés, des juniors portés par leurs aspirations à contribuer à ce que la société dans toute ses composantes reste solidaire et armée pour faire face aux défis d’un monde ouvert, passionnant mais à bien des égards tumultueux et dur pour les plus vulnérables.

Nous sommes tous réunis par notre engagement républicain justifiant une vision commune en faveur de l’action collective, de l’efficacité concrète des services publics, du service inestimable qu’ils offrent à chacun et chacune de celles et ceux qui y recourent.

Comme vous je suis convaincue que notre société a plus que jamais besoin de ces services publics qui protègent, qui soignent, qui réparent, qui garantissent la sécurité publique, en bref qui facilitent la vie quotidienne où que l’on vive, que ce soit en milieu urbain ou en milieu rural.

Nous ne sommes pas pour autant des nostalgiques englués dans une vision passéiste du service public !!

Si comme vous j’ai la certitude que le Service Public ne peut pas disparaître, comme vous j’ai aussi la conviction qu’il doit être en capacité d’adaptation, de souplesse afin pouvoir répondre à la réalité complexe du monde dans lequel nous vivons, réalité mouvante, parfois bouleversante qui exige plus de réactivité et d’efficacité tant elle sait trop souvent se faire surprenante.

Comme vous je suis de ceux qui estiment que le débat sur les objectifs et les moyens du Service Public est primordial dans le débat politique pour mériter la confiance de nos concitoyens dans les valeurs de la République, leur donner une vision claire, juste et rassurante de l’action publique au bénéfice de tous en considération de la situation de chacun.

Nous savons bien que ce débat doit prendre en compte les enjeux financiers et la contrainte des prélèvements obligatoires ; mais qu’un tel débat doit traiter sans frilosité ni corporatisme la question cruciale – jamais purgée, toujours renouvelée – de l’organisation concrète et du partage clair des pouvoirs et responsabilités entre les différents acteurs du service public, qu’il s’agisse de l’Etat, des collectivités territoriales, des organismes sociaux, des opérateurs publics ou privés, tous face au challenge de l’impératif incontournable de la réussite.

Tirant force et encouragements de mes prédécesseurs, je souhaite que notre association prenne toute sa part dans les apports en réflexions et propositions dont le débat public doit se nourrir pour concourir à l’évolution de nos services publics conformément à l’ambition première qui préside à leur existence : faire socle à une vie sociale harmonieuse et garante d’un juste et équitable accès pour tous à leurs bienfaits. Je vous invite tous à y prendre votre part.

Chantal Jourdan, présidente de Services Publics »