Présentation du projet du groupe de travail « Innovation et valeurs du service public »  

 

Le groupe « innovation et valeurs du service public » propose d’organiser ses travaux selon trois axes. Ce programme de travail est conçu comme modulable – chacun des axes ne faisant pas nécessairement l’objet d’un même degré d’approfondissement. L’objectif est de déboucher sur un document et une réunion de travail élargie.

 

Le premier axe, à titre d’entrée en matière, porterait sur l’émergence de la notion même de « valeur » dans l’univers des services publics et sur ses soubassements théoriques, sur les modalités d’expression de ces valeurs et leur publicité dans le service public en général ou dans certaines administrations en particulier, sur l’usage concret des valeurs dans l’organisation du service, dans le recrutement, l’évaluation, la promotion voire la sanction des agents.

 

Le deuxième axe conduirait le groupe de travail à s’interroger sur le renouvellement des valeurs du service public et les bouleversements induits. Il s’agirait d’examiner, de manière transversale, les conditions dans lesquelles certaines valeurs nouvelles apparaissent, parfois de manière clandestine (par le biais d’indicateurs, de normes techniques ou comptables,…), les raisons de ces apparitions (contraintes exogènes ? choix délibéré du politique ?…) ou de la modification de la hiérarchie des valeurs (laïcité, volontariat,…), d’aborder la question des conflits ou tensions entre valeurs nouvelles et/ou anciennes (liberté – dévouement, compétitivité – indépendance,…), de se poser la question de la spécificité des valeurs du service public par rapport au secteur privé,…

 

Le troisième axe consisterait à se concentrer sur une ou deux valeurs choisies, révélatrices de ces interrogations et des tensions actuelles. Il pourrait s’agir de valeurs nouvelles ou émergentes : la valeur d’innovation, la question de la diversité sociale, la participation des citoyens. Il pourrait aussi s’agir des valeurs traditionnelles en voie d’adaptation, telle l’égalité.