Retraites et retraités en France et dans trois autres pays

 

 

 

La France consacre un effort important au financement des retraites, plus important que trois autres grands pays avec lesquels cette courte étude dresse une comparaison : Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne. Cet effort de financement passe presque totalement par le secteur public en France et alimente le débat sur le caractère excessif des dépenses publiques . Néanmoins, cette politique publique montre une grande efficacité si on la rapporte à la situation des retraités en France.

 

 

Les retraités y sont plus nombreux : l’espérance de vie après soixante cinq ans, et le nombre d’années passées à la retraite sont plus longues en France.

Les conditions de vie des personnes âgées sont meilleures : les populations retraitées en France ont des revenus importants par rapport à ceux des actifs. Le taux de pauvreté parmi les plus de soixante cinq ans y est le plus faible.

 

Les pays anglo-saxons qui ont un plus grand recours aux retraites privées préservent moins bien les conditions de vie de toutes les personnes âgées.

 

 

En France, les dépenses de retraite sont les plus importantes, 14,1 pts du PIB en 2014, relativement à trois autres grands pays : 11,4 pts en Allemagne, 11,2 pts aux EUA, 10,9 Pts au Royaume Uni.

 

Le financement de la retraite des actifs existe dans tous les grands pays de l’OCDE. Il peut passer par des organismes publics qui prélèvent des impôts ou cotisations obligatoires et universelles et versent les retraites aux bénéficiaires. Le financement peut être réalisé par des organismes privés en relation contractuelle volontaire avec les cotisants.

 

Ces deux types de retraites coexistent dans les pays de l’OCDE avec des importances variables. L’OCDE établit le ratio de part des dépenses publiques de retraite en % de PIB pour les retraites planchers et les retraites collectives obligatoires. La part des dépenses privées de retraite en % de PIB correspond aux retraites professionnelles et individuelles.

 

Le financement des retraites en France passe presque exclusivement par des caisses publiques.

 

La France consacre 13,9 pts de PIB de dépenses publiques à la retraite, contre 10,6 pts en Allemagne, 6,7 pts aux Etats Unis, 5,6 pts au Royaume-Uni. Ces dépenses publiques sont complétes par des régimes privés dans les pays anglo-saxons : 4,5 pts aux Etats Unis et 5,3 pts au Royaume Uni Le financement privé est faible en France (0,2pts) et en Allemagne (0,8 pts).

 

Tableau n°1 Poids des retraites rapportées au PIB
2011 EUA France Royaume Uni Allemagne
Retraites en part de PIB 11,2% 14,1% 10,9% 11,4%
Part publique de PIB 6,7% 13,9% 5,6% 10,6%
Part privée de PIB 4,5% 0,2% 5,3% 0,8%

 

Les personnes âgées sont plus nombreuses en France.

 

L’espérance de vie après 65 ans est le plus élevé en France : 21,0 années contre 19,3/19,4 dans les trois autres pays. La proportion des plus de soixante cinq ans est de 18,7% en France, moindre qu’en Allemagne (21,4%), mais supérieure à celle des EUA (14,7%), ou du Royaume Uni (18,1%).

 

Tableau n°2 Variables démographiques
2012 EUA France Royaume Uni Allemagne
Espérance de vie à la naissance 78,9 81,7 80,4 80,7
Espérance de vie après 65 ans 19,3 21,0 19,4 19,4
Proportion de plus de 65 ans 14,7 18,7 18,1 21,4

 

Les Français partent plus tôt en retraite et y restent le plus longtemps.

 

Le taux d’emploi des 55-64 ans est le plus faible en France : 47,0%, alors qu’il dépasse les 61% dans les trois autres pays. Pour les hommes, l’âge moyen de sortie du marché du travail est de 59,4 ans pour les hommes, 59,8 ans pour les femmes. Dans les trois autres pays l’âge de sortie du marché du travail est supérieur à 62,7 ans pour les deux sexes.

 

Le nombre d’années prévues en retraite est 23,0 ans pour les hommes en France, 17,1 aux EUA, 19,4 en Allemagne et 18,5 au Royaume-Uni.

 

Le nombre d’années prévues en retraite est également le plus important pour les femmes françaises, 27,9 ans, contre 20,7 pour les américaines, 22,8 les allemandes, 22,7 les britanniques.

 

Tableau n°3 Age de sortie du marché du travail
2014 EUA France Royaume Uni Allemagne
Taux d’emploi des 55-64 ans en % 61,3 47,0 61,0 65,6
Age de sortie du marché du travail Hommes 65,9 59,4 64,1 62,7
Age de sortie du marché du travail Femmes 64,7 59,8 62,4 62,7
Nombre d’années prévues en retraite Hommes 17,1 23,0 18,5 19,4
Nombre d’années prévues en retraite Femmes 20,7 27,9 22,7 22,8

 

 

 

 

En France le niveau de vie des personnes âgées est à un bon niveau par rapport à celui de la population.

 

En moyenne, le niveau de vie des plus de soixante cinq ans rapporté à celui de l’ensemble de la population représente 100,4% en France, 92,1% aux EUA, 86,9% en Allemagne, 82,3% au Royaume Uni.

 

Après 75 ans, le niveau de vie est plus faible. Il est maintenu à 93,3% du revenu moyen en France, mais seulement à 76,8% aux EUA, 80,0% en Allemagne, 74,3% au Royaume Uni.

 

 

Tableau n°4 Niveau de vie des plus de 65 ans.
EUA France Royaume Uni Allemagne
Niveau de vie des plus de 65 ans rapporté à celui de l’ensemble de la population en 2012/2013 en %
Plus de 65 ans 92,1 100,4 82,3 86,9
66 à 75 ans 102,9 107,3 88,7 90,5
Plus de 75 ans 76,8 93,3 74,3 80,0
(2012 pour Allemagne et Royaume Uni, 2013 pour EUA et France)

 

Ce résultat doit être considéré avec prudence car les retraites ne constituent pas l’unique ressource des personnes âgées, mais le caractère universel des systêmes de retraite permet de garantir la large majorité de la population.

 

 

Le taux de pauvreté parmi les plus de soixante-cinq ans est le plus faible en France.

 

Au sens de l’OCDE, la pauvreté affecte les personnes recevant moins de 50% du revenu médian de la population.

 

De ce point de vue, les personnes de plus de 65 ans dans la pauvreté ne représentent que 3,8% des personnes de plus de 65 ans en France, alors qu’elles sont 21,5% aux EUA, 13,4% au Royaume Uni et 9,4% en Allemagne.

 

Après 75 ans, 5,0% des personnes sont pauvres en France, mais 27,2% aux EUA, 16,6% au Royaume Uni, 10,8% en Allemagne.

 

Tableau n°5 Taux de pauvreté des plus de 65 ans.
EUA France Royaume Uni Allemagne
Taux de pauvreté monétaire des plus de 65 ans, revenu inférieur à 50% du revenu médian en %
Plus de 65 ans 21,5 3,8 13,4 9,4
66 à 75 ans 17,5 2,7 10,9 8,1
Plus de 75 ans 27,2 5,0 16,6 10,8
Ensemble des ménages 17,6 8,1 10,5 8,4
(2012 pour Allemagne, Royaume Uni, France et 2009 pour les EUA)

 

 

La situation des retraités est donc plus satisfaisante en France que dans les trois autres grands pays. Néanmoins, les difficultés liées au sous-emploi dans l’économie du pays conduisent à fragiliser l’avenir des transferts possibles des actifs vers les personnes âgées et les retraités.

 

Les voies d’équilibre passent par un meilleur niveau d’emploi parmi la population en âge de travailler. Il est légitime de poser le problème de l’évolution éventuelle de l’âge de départ en retraite, qui doit être traité en liaison avec les évolutions démographiques et en concertation avec les parties concernées.

 

Néanmoins, ce n’est pas le caractère public de ces transferts qui est à l’origine de ces difficultés. Le recours à des pensions privées peut être impossible à des titulaires de petits revenus et les exemples des deux pays anglo-saxons montrent une pauvreté importante parmi les personnes âgées.

 

Félicien Leclair

(23 janvier 2017)

 

(Sources : OCDE, Panorama des pensions 2015, Conseil d’Orientation des Retraites, Panorama des retraites en France et à l’étranger 2016).

 

(Cette note a été réalisée dans le cadre d’un groupe de travail de l’association Services Publics. Sa rédaction n’engage que son auteur).